Beaune, capitale du vin de Bourgogne

La vieille ville de Beaune est guère étendue. Abritée derrière sa ceinture de remparts, elle se visite aisément en une journée.

 

La meilleure solution étant de se garer sur un des parkings voisins du centre ville pour ensuite se balader à pied dans ses rues bordées de jolies maisons du 16e siècle.

Les remparts de beaune sont assez bien conservés. Ils forment un chemin de ronde presque ininterrompu de 2km, mais entrecoupé d’enclaves privées. Mais il possible d’effectuer un circuit complet en restant au pied des remparts. Huit bastions sont attachés à cet ancien système défensif. Ils abritent aujourd’hui les plus importantes caves de Beaune.

En se promenant dans le centre de la ville, on se laisse séduire par les façades des élégantes demeures, et notamment celle de l’Hôtel de la Rochepot, un très bel édifice du 15e siècle, ou par les maisons encadrant la place de la Halle où se tient tous les samedi matins un plaisant marché.

Les amateurs d’art religieux ne manqueront pas visiter la collégiale Notre-Dame, « fille de Cluny » et très bel exemple d’art roman bourguignon, alors que les amateurs de vin feront une halte au musée du Vin de Bourgogne, installé dans l’ancien hôtel des Ducs de Bourgogne et qui retrace l’histoire du vignoble Bourguignon.

Les Hospices de Beaune

Si la ville mérite une promenade, elle vaut surtout par ses célèbres Hospices. Le terme Hospices englobe le centre hospitalier, l’hospice de la charité et surtout l’Hôtel-Dieu. C’est à ce dernier que l’on pense lorsque l’on évoque les Hospices. Fierté de Beaune et véritable chef d’oeuvre de l’art burgundo-flamand, cette bâtisse recouverte de tuiles vernissées fut construite au 15e siècle. Outre sa façade et son extraordinaire chambre des pauvres (immense salle de 72 m de long abrité par une superbe voûte en carène de navire renversé), l’Hôtel-Dieu vaut également pour ses collections. Il est en effet un somptueux écrin pour un des joyaux de la peinture religieuse, le Jugement dernier de Rogier Van der Weyden.

Tous les ans, les Hospices accueillent une vente de grands vins issus du vignoble de la côte de Beaune. Les fonds récoltés lors de cette vente à la bougie (les enchères durent le temps que brûlent deux bougies) servent à entretenir l’Hôtel-Dieu et aident au fonctionnement de l’hôpital.

La ville de Beaune se trouve à 58 kilomètres du Castel Camping Château de l’Epervière.